HoliProject Group

HoliProject Group

LA REVUE DE PRESSE

27 juin 2023

Juin 2023 : la revue de presse de l’immobilier, du tourisme et de l’hôtellerie

Revue de presse | juin

C’est l’heure de notre revue de presse du mois de juin : un tour d’horizon complet de l’actualité pour identifier les informations et les évolutions qui ont marqué les secteurs de l’immobilier, du tourisme et de l’hôtellerie au cours des dernières semaines. Nous avons sélectionné quelques articles qui nous ont notamment permis de mieux comprendre et appréhender les tendances du moment.

Temps de lecture : 5 minutes.

SCPI : LES ACTEURS QUI ONT LE PLUS COLLECTE AU PREMIER TRIMESTRE

La collecte des SCPI a légèrement diminué au premier trimestre 2023. Une tendance qui n’a pour autant rien changé à la hiérarchie des gestionnaires les plus performants. Corum maintient sa première place et confirme son statut de gestionnaire le plus performant, avec une part de marché de plus de 14%. Primonial REIM conserve également sa position, tandis que Sofidy et AEW Patrimoine gagnent en parts de marché. Au niveau des nouveautés, deux gestionnaires, Immorente et AEW Patrimoine, entrent dans le top 15 de la collecte du premier trimestre 2023. (Pierre Papier)

HOTELLERIE : L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE CONTRE LA PENURIE ?

Comment répondre à la pénurie de personnel, alors même que l’on prévoit une forte demande estivale avec la reprise des voyages ? Lors du Sommet de l’hôtellerie à Zurich, les professionnels du secteur ont identifié une solution : des robots humanoïdes, intégrant l’intelligence artificielle (GPT-4), conçus pour accueillir les clients dans le hall. Ils pourront comprendre les demandes des touristes, dans toutes les langues. (TV5 Monde)

TOURISME : VERS UN ETE DE TOUS LES RECORDS ?

Allons-nous vivre un été de haute volée. Depuis le New Jersey, Steve Perillo, Dirigeant de l’agence de voyages Perillo Tours, est affirmatif : les touristes américains regardent l’Europe avec beaucoup d’intérêt. La tendance s’est dessinée dès l’automne. Du jamais vu, selon ses dires. Ainsi, en 2023, près de 96% des 500 départs annuels de l’agence vers notre continent sont déjà réservés. Allianz Partners confirme ce ressenti : le nombre d’Américains en partance pour l’Europe cet été devrait augmenter de 55 % par rapport à 2022. (CNN Travel)

TOURISM: HEADING FOR A RECORD-BREAKING SUMMER?

Are we heading for a high-flying summer? From New Jersey, Steve Perillo, CEO of the travel agency Perillo Tours, is affirmative: American tourists are looking at Europe with great interest. The trend was set as early as last fall. It’s unprecedented, according to him. Thus, in 2023, nearly 96% of the agency’s 500 annual departures to our continent are already booked. Allianz Partners confirms this feeling: the number of Americans heading for Europe this summer is expected to increase by 55% compared to 2022. (CNN Travel)

TOURISME : VERS UNE PERIODE ESTIVALE OPTIMISTE

Le tourisme en Europe reprend des couleurs. La pandémie semble bel et bien derrière nous. Certaines régions devraient même atteindre des performances supérieures à 2019, avec une augmentation significative du nombre de touristes. Parmi les grands gagnants : les Balkans et la Turquie, deux destinations attractives et compétitives. De leur côté, l’Espagne et la France devraient bénéficier d’une hausse du tourisme intérieur. À noter toutefois qu’au niveau global, les arrivées de touristes non-européens n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant-pandémie, même si « la réouverture de la Chine après la Covid devrait stimuler les arrivées ». (Economist Intelligence)

TOURISM: TOWARDS AN OPTIMISTIC SUMMER SEASON

Tourism in Europe is regaining its vibrancy. The pandemic seems to be well and truly behind us. Some regions are even expected to outperform 2019, with an increase in the number of tourists. Among the big winners: the Balkans and Turkey, two attractive and competitive destinations. Spain and France, for their part, are likely to benefit from an increase in domestic tourism. However, it is important to note that globally, arrivals of non-European tourists have not yet returned to pre-pandemic levels, although China’s reopening post-Covid should stimulate arrivals. (Economist Intelligence)

IMMOBILIER : L’EUROPE, VICTIME DE LA SITUATION AMERICAINE ?

« Quand l’Amérique éternue, le reste du monde attrape un rhume ». L’adage va-t-il de nouveau se confirmer, alors même que, de l’autre côté de l’Atlantique, le secteur bancaire et l’immobilier montrent de vrais signes de fragilité ? En cause : les difficultés de plusieurs prêteurs régionaux américains, une possible crise de la dette et un taux de vacance élevé du côté de l’immobilier de bureau. Reste à savoir quelles seront les conséquences pour les professionnels européens de l’immobilier commercial. Les analystes de JPMorgan se veulent rassurants : malgré des défis similaires liés à la hausse des taux d’intérêt, les perspectives sont plus favorables pour l’Europe. (Recapital News)

REAL ESTATE: EUROPE, A VICTIM OF THE AMERICAN SITUATION?

“When America sneezes, the rest of the world catches a cold”. Will the saying be confirmed once again, as across the Atlantic, the banking and real estate sectors are showing real signs of weakness? The issue lies with the struggles of several American regional lenders, a potential debt crisis, and a high vacancy rate in the office real estate sector. The consequences for European commercial real estate professionals remain to be seen. However, JPMorgan analysts are reassuring: despite similar challenges related to rising interest rates, prospects are more favorable for Europe. (Recapital News)

Revue de presse | juin 2

INVESTISSEMENT : LES SCPI LABELLISEES ISR PLUS PERFORMANTES ?

Une étude a remarqué « des écarts de performances importants » au sein des fonds immobiliers détentrices du label ISR (Investissement Socialement Responsable). « En 2022, les SCPI responsables ont globalement affiché un rendement moyen supérieur à celui des non-labellisées. Mais ces résultats cachent de fortes disparités selon leur ancienneté », celles lancées avant 2014 présentant un taux de distribution moyen inférieur. Les bonnes performances de certaines SCPI labellisées ISR peuvent notamment s’expliquer par des stratégies politiques et commerciales plus dynamiques. (Économie Matin)

INVESTISSEMENT : L’IMMOBILIER LOGISTIQUE, UNE SIMPLE SECOUSSE ?

Si les valorisations de l’immobilier logistique ont brutalement chuté au second semestre au niveau européen, en raison de la hausse des taux d’intérêt, les signaux restent au vert à long-terme. Le marché et les opportunités demeurent solides. La démondialisation, la croissance du commerce électronique et les critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance) permettent d’entrevoir, dans la durée, le maintien d’une forte demande locative et d’un renforcement de leur valorisation. (All News)

TOURISME : LA STATION DES ARCS EN QUETE DE DIVERSIFICATION

Dans les Alpes, la station des Arcs fait face à des défis de taille. « On a pris conscience de notre vulnérabilité », confie Candice Falcoz, Directrice d’un hôtel local. L’objectif de la station est affiché : miser sur un tourisme quatre saisons et réduire significativement sa dépendance à la neige. Face au changement climatique, cette diversification devient inévitable. Le nombre de skieurs diminue, la clientèle change. (Le Monde)

TOURISME : UN PRINTEMPS COMME PREMISSE DE L’ETE

Le tourisme reprend progressivement, malgré l’inflation. « Les Français ont profité des beaux jours (…) avec plus de 10 millions de nuitées enregistrées pour la seule clientèle française », confirme la journaliste Fanny Guinochet. C’est 15% de mieux que l’année dernière à la même époque. Parmi les grands gagnants : l’Hérault, le Morbihan et le Var. À noter également que les campings ont été privilégiés par rapport aux hôtels, en raison de leurs prix plus abordables. Quid pour cet été ? Premier indice : la SNCF enregistre une augmentation de 20% des réservations par rapport à l’année précédente. (France Info)

Revue de presse | juin 3

TOURISME : LES PROFESSIONNELS FACE A UNE PENURIE DE MAIN D’ŒUVRE

Les vacanciers sont massivement de retour. Mais les professionnels du tourisme restent inquiets. En cause, le manque de saisonniers. En 2022, selon le ministère du Tourisme, par rapport aux besoins identifiés, 30% d’entre eux manquaient à l’appel, et seulement la moitié des 150 000 postes disponibles ont été pourvus. Depuis, les difficultés de recrutement n’ont de cesse de s’accentuer, allant jusqu’à provoquer, cet hiver, la fermeture anticipée de nombreuses stations de ski, faute de main-d’œuvre. (Les Échos)

TOURISME : LES FONDS D’INVESTISSEMENT MISENT SUR L’HOTELLERIE DE PLEIN AIR

L’essor de l’hôtellerie de plein air et son fort potentiel de croissance attirent l’attention des fonds d’investissement. Parmi les exemples les plus marquants : le rachat récent de Vacanceselect par European Camping Group, qui opère désormais en France sous la marque Homair. « Estimée à un milliard d’euros, l’opération a mis en lumière la place des fonds d’investissement dans le secteur », confie le journaliste Yann Duvert. (Les Échos)

INVESTISSEMENT : LES DEBUTS PROMETTEURS D’ARKEA REIM

Arkéa REIM revendique déjà plus d’un milliard d’euros d’encours sous gestion. Parmi ses fonds les plus en vue, qui connaissent un succès prometteur : la SCI Silver Avenir, la SCI Territoires Avenir et la SCPI Transitions Europe. La jeune filiale du groupe Crédit Mutuel Arkéa, qui dispose d’ores-et-déjà d’équipes structurées, compte poursuivre son développement. Elle affiche ses ambitions pour les mois à venir. Arkéa REIM prévoit ainsi une croissance de ses encours d’environ 30% en 2023. (Pierre Papier)

INVESTISSEMENT : UNE BONNE PERIODE POUR LES SCPI ADOLESCENTES

Dans un contexte d’inflation et de hausse des taux d’intérêt, les valeurs immobilières tendent à baisser. Une bonne nouvelle pour les SCPI en phase de collecte ? C’est l’avis de Franck Inghels, Directeur de la distribution d’Inter Gestion REIM. « Le nouveau contexte immobilier favorise les SCPI adolescentes », explique-t-il dans une interview accordée à Pierre Papier. L’occasion également de faire un point sur les tendances du marché, marqué par une baisse disparate des transactions en fonction des secteurs. « Les bureaux ont été les plus sévèrement touchés ». (Pierre Papier)

INVESTISSEMENT : L’IMMOBILIER NON COTE EUROPEEN TOUJOURS EN BAISSE

Au premier trimestre 2023, l’indice INREV, qui évalue les performances de près de 300 fonds immobiliers européens non cotés, a de nouveau fléchi. La principale raison : les fluctuations à la baisse des valeurs des actifs immobiliers détenus par les fonds. Pour autant, le recul enregistré est moins marqué qu’au quatrième trimestre 2022. Le déclin s’atténue, même s’il est trop tôt pour signaler une fin de cycle et que les performances varient fortement en fonction des secteurs et des pays. Parmi les bonnes nouvelles : le rebond du secteur logistique. (Pierre Papier)

INVESTISSEMENT : LE POINT SUR LA SITUATION DES SCPI

Sur le plateau de BFM Business, Raphaël Oziel a analysé l’évolution de la valeur des parts des SCPI. Parmi ses conclusions : la valeur d’expertise a baissé légèrement en 2022, avec une variation de performance notable entre les différents secteurs. « Certains secteurs ont baissé, mais ça reste très contenu », explique-t-il. Dans le même temps, les SCPI diversifiées ou spécialisées dans l’immobilier touristique voient la valeur de leurs parts augmenter. Quid de l’année en cours ? Des signaux encourageants sont déjà observables : une forte collecte, l’indexation des loyers et des placements de trésorerie rentables, ce dernier point permettant aux sociétés de gestion d’investir plus sereinement. (BFM Business)

Voir nos derniers articles