HoliProject Group

HoliProject Group

LA REVUE DE PRESSE

02 mai 2023

Avril 2023 : la revue de presse de l’immobilier, du tourisme et de l’hôtellerie

Revue de presse | avril

HoliProject vous invite à découvrir sa revue de presse du mois d’avril, axée sur les domaines de l’immobilier et du tourisme. Nous avons sélectionné les actualités les plus pertinentes de ces dernières semaines, avec pour objectif de vous offrir une compréhension globale du marché, de saisir les mutation en cours et d’identifier avec précision les opportunités d’investissement émergentes.

Temps de lecture : 10 minutes.

INVESTISSEMENT : LES SCPI DE LA FRANÇAISE REM POURSUIVENT LEURS ACQUISITIONS

La Française REM a enregistré une collecte record de plus de 1,5 milliard d’euros en 2022, ce qui lui a permis de se classer au troisième rang des gestionnaires de SCPI les plus collecteurs. Depuis le début de l’année 2023, les SCPI gérées par La Française REM ont poursuivi leurs acquisitions, notamment avec LF Avenir Santé qui a récemment acquis les murs de la Clinique Mont-Louis à Paris pour le montant de 34 millions d’euros. LF Opportunité Immo a également enrichi son portefeuille en achetant un ensemble immobilier d’activité en région bordelaise pour près de 10 millions d’euros. (Pierre Papier)

INVESTISSEMENT : LES GRANDES FORTUNES SUISSES VEULENT INVESTIR DURABLE

Une enquête menée par Lombard Odier auprès de 300 investisseurs suisses fortunés révèle un fort attrait pour l’écologie et les investissements durables. Leur principale préoccupation : la protection des ressources terrestres, aquatiques et marines, ainsi que la transition vers une économie circulaire pour, in fine, permettre la réduction des émissions de CO2. D’ailleurs, 40% des investisseurs souhaitent connaître l’empreinte carbone actuelle de leur portefeuille. (Allnews)

INVESTMENT: SWISS HIGH-NET-WORTH INDIVIDUALS WANT TO INVEST SUSTAINABLY

A survey conducted by Lombard Odier among 300 wealthy Swiss investors reveals a strong interest in ecology and sustainable investments. Their main concern: protecting terrestrial, aquatic, and marine resources, as well as transitioning to a circular economy, ultimately leading to a reduction in CO2 emissions. In fact, 40% of investors want to know the current carbon footprint of their portfolio. (Allnews)

Revue de presse | avril 2

TOURISME : L’APPÉTIT DES TOURISTES CHINOIS

« Nous constatons un appétit de la part des Chinois pour les achats et les voyages ». Cyrille Vigneron, CEO de Cartier, est optimiste, après plusieurs années marquées par la crise sanitaire, les restrictions et leurs fortes répercussions. C’est ce qu’il a confié à l’occasion de l’ouverture du salon Watches and Wonders à Genève. Si cette nouvelle le ravit, elle devrait aussi rassurer les acteurs de l’hôtellerie qui, pour bon nombre, font le même constat. (Agefi)

HÔTELLERIE : L’INTERVIEW DE VINCENT COMPAGNON, PDG D’APPART’CITY

« La clientèle business n’est pas complètement revenue ». C’est le constat de Vincent Compagnon, PDG d’Appart’City, qui compte 95 établissements et qui projette une nouvelle ouverture en juillet, à Lyon. Dans une interview accordée à Déplacements Pros, il en profite également pour faire le point sur les tendances et les mutations de marché, avec une démocratisation accélérée du concept d’appart-hôtels. Deux raisons : la covid et Airbnb. Mais face au géant américain, Appart’City a un atout clé : le service, avec « une réception, un staff qui vous connaît, vous accueille ». Cette notion est d’ailleurs au cœur de la restructuration et de la clarification actuelle de son offre. (Déplacements pros)

INVESTISSEMENT : LES SCPI FACE AU RALENTISSEMENT DU MARCHÉ

Après une année de collecte record, les SCPI font désormais face à un ralentissement brutal du marché immobilier, qui fait suite à la remontée des taux d’intérêt. Conséquence : les prix ont tendance à baisser, ce qui pourrait avoir à terme des répercussions sur les prix de part. Les détenteurs de SCPI devraient également être confrontés à l’inflation. Les « valeurs d’expertise ne sont pas encore connues pour la plupart, mais les premiers échos font état d’une stabilité ou d’une baisse très contenue à fin 2022 ». (Le Monde)

INVESTISSEMENT : L’IMMOBILIER LOGISTIQUE ET INDUSTRIEL EN REPLI

Net repli pour l’immobilier logistique et industriel en France, avec une baisse de la demande placée de 24% au premier trimestre 2023, par rapport à N-1. Selon ImmoStat, on note également une diminution de 65% des volumes investis. Pour autant, malgré un marché attentiste et sélectif, des indicateurs permettent de rester optimiste et d’envisager une reprise des transactions. « Les liquidités à placer sur le segment de marché industriel et logistique restent considérables », rappelle le CBRE. (Pierre Papier)

Revue de presse | avril 3

IMMOBILIER DE BUREAU : RALENTISSEMENT BRUTAL DES INVESTISSEMENTS

Le marché français de l’immobilier d’entreprises a connu un fort ralentissement en fin d’année dernière, avec une baisse de plus de 50% des investissements. Le volume de transactions diminue, le marché se bloque et le nombre de bureaux vacants atteint un nouveau record historique par endroit, comme à La Défense. La raison principale de cette situation : la fin de l’argent gratuit, avec une hausse des taux d’intérêt qui handicape les acheteurs et des vendeurs qui cherchent, malgré tout, à maintenir des prix hauts. CBRE anticipe néanmoins une reprise, au mieux au second semestre 2023. (BFM Immo)

HÔTELLERIE : TFE HÔTELS S’IMPLANTE EN SUISSE

Le groupe TFE Hotels a ouvert son premier hôtel en Suisse : l’Adina Apartment Hotel Geneva. Situé dans le premier hub hôtelier international du pays, le nouveau site comprend 140 chambres et suites, avec une décoration d’intérieur signée par le designer australien Andrew Parr. L’ouverture porte le portefeuille européen de TFE Hotels à 18 hôtels : un pas de plus dans son expansion. (Hotel Management)

HOSPITALITY: TFE HOTELS ESTABLISHES A PRESENCE IN SWITZERLAND

The TFE Hotels group has opened its first hotel in Switzerland: the Adina Apartment Hotel Geneva. Located in the country’s first international hotel hub, the new site features 140 rooms and suites, with interior design by Australian designer Andrew Parr. The opening brings TFE Hotels’ European portfolio to 18 hotels, taking a step further in its expansion. (Hotel Management)

INVESTISSEMENT : D’UN IMMOBILIER DE BUREAU À UN IMMOBILIER DE SERVICE

« L’immobilier de bureaux stricto sensu est mort », affirme Jonathan Dhiver, fondateur de Meilleurescpi.com dans Les Echos. Place désormais à l’immobilier de service : « moins d’open-space, plus de salles de convivialité, de cafétérias, de locaux à vélos ». Jean-Marc Peter, Directeur général de Sofidy, abonde : les baisses de valeurs affecteront plutôt « les bureaux vacants, mal situés et énergivores ». (Les Echos)

IMMOBILIER : LES LOCAUX D’ENSEIGNEMENT, UNE OPPORTUNITÉ ?

C’est un actif qui intéresse de plus en plus les investisseurs, les OPCI et les SCPI : l’immobilier d’enseignement. Selon une étude de Knight Frank, les volumes investis dans ce secteur ont augmenté ces dernières années, avec un total de 1,3 Md€ investis depuis 2016. Une tendance qui devrait se confirmer au cours des mois et années à venir. Si le marché est encore concentré sur l’Ile-de-France, regroupant 78% des opérations en 2022, les autres capitales régionales sont de plus en plus concernées, notamment Lyon, Bordeaux et Nantes. (Pierre Papier)

Revue de presse | avril 4

HÔTELLERIE : LE ALL-INCLUSIVE S’INVITE DANS L’ULTRA-LUXE

De plus en plus d’acteurs de l’hôtellerie de luxe s’y intéressent : le all-inclusive haut de gamme, à la campagne. Objectif : développer un imaginaire singulier, proposer une expérience nouvelle et répondre à de nouvelles attentes. Le concept est novateur : « un séjour dans une maison de campagne, comme lorsque l’on est invité par des amis », confie Matthieu Evrard, le président des Hôtels Très Particuliers. De quoi faire venir, mais surtout fidéliser. (L’Echo touristique)

TOURISME : INVESTIR POUR DEVENIR UNE STATION QUATRE SAISONS

La station de ski de Piau Engaly, dans les Hautes-Pyrénées, a enregistré une hausse de 7% de sa fréquentation et ses remontées mécaniques ont augmenté de 10% leur chiffre d’affaires pour la saison hivernale 2022-2023. Mais hors de question de rester sur ses acquis. Le projet pluriannuel Natura Piau vise à diversifier les activités proposées sur place en dehors de la saison de ski. Objectif : garantir une rentabilité tout au long de l’année. (Tourmag)

IMMOBILIER D’ENTREPRISE : UN RECUL IMPORTANT AU PREMIER TRIMESTRE

Au premier trimestre, le marché français de l’investissement en immobilier d’entreprise a enregistré, en valeur, un recul de 44% : une situation qui affecte principalement par les secteurs du bureau et de l’industrie. Le secteur du commerce est le seul à résister. Le pire est-il à venir ? Knight Frank, conseil en immobilier d’entreprise, estime que la baisse des volumes s’accompagne dorénavant d’une baisse des prix. Mais le marché de l’immobilier pourrait rebondir en fin d’année sous plusieurs conditions : une modération de l’inflation, une amélioration du contexte bancaire et une baisse des taux de rendement. (Pierre Papier)

IMMOBILIER DE BUREAU : VERS UN MARCHÉ EUROPÉEN EN DÉGRINGOLADE ?

C’est un article du Financial Times qui a retenu toute notre attention par sa teneur et ses prospectives. Nous le savons : les changements dans les habitudes de travail, résultant de la pandémie de Covid-19, conduisent à une réduction inévitable de la demande d’espaces de bureaux. Couplée à une hausse des coûts et des taux d’intérêt, cette situation pourrait avoir de graves répercussions au cours des mois à venir. Les analystes de la Citi estiment d’ailleurs que les valeurs immobilières européennes pourraient chuter de 40% d’ici fin 2024. La Banque centrale européenne (BCE) a également mis en garde, déclarant en février : « le secteur de l’immobilier commercial est vulnérable ». (Financial Times)

COMMERCIAL REAL ESTATE: THE CRACKS ARE STARTING TO SHOW IN EUROPE.

It’s a Financial Times article that caught our attention with its content and outlook. We know that changes in work habits resulting from the Covid-19 pandemic are leading to an inevitable reduction in demand for office space. Coupled with rising costs and interest rates, this situation could have serious repercussions in the coming months. Analysts at Citi estimate that European real estate values could drop by up to 40% by the end of 2024. The European Central Bank also issued a warning, stating in February, « The commercial real estate sector is considered vulnerable. » (Financial Times)

INVESTISSEMENT : LA DEMANDE EN IMMOBILIER DE BUREAU ÉVOLUE

BFMTV a interviewé Benjamin Alvarez, de l’entreprise M2DG. L’occasion d’aborder les fortes évolutions de l’immobilier de bureau, qui s’accélèrent depuis la pandémie et la démocratisation de nouvelles habitudes du travail : travail hybride, flex-office, full-remote. « Les entreprises ont besoin de plus en plus de flexibilité », explique l’intéressé. Il en profite aussi pour souligner les différences entre la demande à Paris et à Lyon. « Lyon est aujourd’hui une ville extrêmement intéressante d’un point de vue business », confie-t-il. (BFM TV)

Voir nos derniers articles